Plate-forme individuelle roulante (PIR) : comment travailler en sécurité ?

Plate-forme individuelle roulante travail en hauteur mesures de sécurité

Modèle plus évolué que le marchepied, la plate-forme individuelle roulante est utile sur les chantiers du BTP. Moins haut que l’échafaudage, cet équipement n’en reste pas moins dangereux. Pour éviter les chutes de hauteur, il convient de respecter des mesures de sécurité. Découvrez toutes les particularités de la PIR. Et suivez nos conseils pour l’utiliser dans le bâtiment.

Ce qu’il faut savoir sur la plate-forme individuelle roulante (PIR)

Les caractéristiques de la plate-forme individuelle roulante

Si vous devez choisir entre PIR et PIRL (plate-forme individuelle roulante légère), sachez que la plate-forme individuelle roulante est un équipement de travail en hauteur qui se compose d’un moyen de déplacement, d’immobilisation et d’accès à une plate-forme sécurisée.

La plate-forme individuelle roulante ne peut servir qu’à une seule personne. En revanche, en termes d’utilisation, elle s’avère plutôt polyvalente. En effet, une PIR de qualité peut être utile pour effectuer des travaux de :

  • gros œuvre ;
  • second œuvre ;
  • entretien ;
  • maintenance…

Son usage se destine toutefois aux tâches de courte durée et répétitives. La PIR convient particulièrement aux environnement complexes, notamment en extérieur ou dans des conditions contraignantes.

En termes d’hauteur, une plate-forme individuelle culmine à 4 mètres maximum – soit une hauteur de plancher de 2,5 mètres maximum. La hauteur de la plate-forme peut être fixe ou réglable. Le réglage s’effectue alors à la main.

Les deux types de PIR

Il existe deux types de plateformes individuelles roulantes :

  • d’une part, les PIR portables destinées principalement aux travaux d’entretien et de second œuvre. Le plancher de travail a une dimension minimale de 0,40 x 0,50 m. Son poids maximal est de 50 kg ;
  • d’autre part, les PIR avec manutention à la grue pour les travaux de gros œuvre. Le plancher de travail a une dimension minimale de 0,50 m x 0,80 m.

Les avantages de la plate-forme individuelle roulante

D’abord, la plate-forme individuelle est facile d’accès. Il s’effectue par une échelle inclinée avec main courante.

Ensuite, la PIR se déplace aisément d’un chantier à l’autre. Grâce à ses points de préhension adaptés pour la manutention de la grue, vous ne risquez pas de perdre une pièce.

Enfin, la PIR est également équipée de bouchons, embouts ou trous de vidage. Cela empêche l’eau de stagner dans les tubes et le corps creux.

Les mesures de sécurité pour travailler sur PIR

La norme NF P 93-352

Pour travailler en toute sécurité sur votre plate-forme individuelle roulante, celle-ci doit posséder la norme de référence NF P93-352 (novembre 2016). Elle reprend les mêmes exigences que la norme NF P93-353 qui s’applique pour les PIRL.

La résistance du plancher et des garde-corps doit répondre à cette norme française. Effectivement, le plancher de la plate-forme est protégé par des garde-corps réglementaires.

Les charges maximales admissibles

La charge maximale admissible tient compte de la surface de la plate-forme :

  • en cas de surface inférieure ou égale à 0,8 m², la charge admissible est de 150 kg ;
  • pour une surface comprise entre 0,8 et 1 m², la charge admissible maximale est de 200 kg ;
  • enfin, pour une surface supérieure ou égale à 1 m², la PIR ne peut pas supporter plus de 200 kg/m².

Les vérifications obligatoires

A l’instar de la PIRL, la plate-forme individuelle roulante n’est pas soumise à l’arrêté du 21 décembre 2004 relatif à la vérification des échafaudages. Mais, la PIR fait l’objet d’une obligation générale de maintien en état (article R.4322-1 du Code du travail).

Il s’agit des mêmes mesures que sur échafaudage :

  • d’abord, il convient de choisir le matériel après examen d’adéquation. Est-ce que l’équipement est adapté à la situation de travail pour laquelle il se destine ?
  • ensuite, il faut utiliser le matériel après examen de montage et d’installation. Il est nécessaire de vérifier que le montage et l’installation répondent à la notice du fabricant ou au plan de montage ;
  • enfin, les examens de conservation réguliers se révèlent indispensables. L’objectif consiste à s’assurer que le matériel est en bon état.

Ces vérifications sont à réaliser en interne par un agent formé et disposant des connaissances nécessaires.

Les formations pour installer une PIR

Le Code du travail ne mentionne aucune formation obligatoire pour les PIR ou les PIRL. Cependant, les salariés peuvent se former grâce au module “Utiliser une plateforme individuelle roulante (PIR) ou plate-forme individuelle roulante légère (PIRL)”. Plusieurs organismes de formation la proposent.

Toutefois, l’employeur du BTP a obligation de transmettre à ses employés :

  • d’abord, le mode d’utilisation de l’équipement ;
  • ensuite, les conditions de maintenance de la plate-forme ;
  • enfin, les instructions de montage contenues dans la notice du fabricant.