Smart building : à quoi sert l’intelligence artificielle dans le bâtiment ?

smart building maison connectée bâtiment intelligent intelligente artificielle domotique

Il y a encore quelques années, les acteurs du bâtiment parlaient de domotique. Aujourd’hui, le secteur du BTP n’hésite plus à évoquer le bâtiment intelligent ou smart building. Mais de quoi s’agit-il réellement ? Qu’est-ce qu’un bâtiment connecté et à quoi sert-il pour les entreprises de la construction ? Et pour aller encore plus loin, découvrez le rôle de l’intelligence artificielle sur les chantiers.   

Qu’est-ce que la domotique ?

Définition

Le terme recouvre l’ensemble des techniques et automatismes centralisant les commandes des appareils d’un bâtiment. Cela permet une amélioration du confort de vie, mais aussi la réalisation d’économie. Et en termes de sécurité, la domotique joue également un rôle important pour prévenir les incendies, fuites, intrusions.

Il faut savoir également que la domotique rend possible le contrôle à distance. Grâce à des actionneurs, on peut ainsi régler un équipement de chauffage ou l’éteindre, fermer les volets…

Les systèmes domotiques

D’autre part, il existe une multitude de systèmes domotiques. Pour rappel, le système permet de faire fonctionner l’ensemble des appareils techniques en harmonie. Chacun d’eux est raccordé à Internet et communique avec l’extérieur via un protocole. Tout se révèle donc possible pour faciliter la vie ! Par exemple, des systèmes peuvent contrôler de grandes installations et piloter des milliers d’appareils dans des locaux tertiaires ou industriels.

Enfin, on distingue GTB (Gestion Technique de Bâtiment) qui gère la totalité des applications (éclairage, accès, sécurité, climatisation…) et GTC (Gestion Technique Centralisée) qui s’occupe d’un seul domaine technique (chauffage, éclairage…).

Qu’est-ce qu’un bâtiment connecté ?

D’abord, un bâtiment connecté ou intelligent est bien plus qu’un simple bâtiment traditionnel. Il peut s’agir d’une maison individuelle équipée de domotique ou d’un bâtiment à énergie positive tel que des bureaux ou un hôtel. Mais dans tous les cas, le bâtiment connecté ou smart building dispose d’une haute efficacité énergétique faisant appel aux NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication).

Ensuite, il faut noter que la plupart des smart building fonctionne sur l’utilisation de capteurs afin de récupérer de nombreuses données relatives au bâtiment : température, hygrométrie, niveau sonore…Puis, aux données de base, on peut ajouter des informations issues des systèmes de GTB : alarme, éclairage, vidéosurveillance… Et il y a également les données externes au bâtiment sur lesquelles il faut compter. Il s’agit des datas concernant l’environnement proche du bâtiment (la météo, les horaires du bus qui passe à proximité…).

Smart building et BTP

Le rôle des objets connectés

Premièrement, impossible de parler de smart building sans évoquer les objets connectés. Pour les entreprises du BTP, ils apportent des informations supplémentaires. Ces datas servent à prévoir les risques d’anomalies sur les chantiers. Et elles peuvent également être d’un grand secours pour résoudre les problèmes liés à la défaillance d’une machine.

Le lien avec le BIM ou maquette numérique

D’autre part, le bâtiment intelligent est aussi lié au BIM 2022. En effet, la maquette numérique figure comme un accélérateur du smart en automatisant la production de BIM. Le smart building permet d’optimiser l’intelligence artificielle du bâtiment en termes de volumes, ouvertures et équipements.

Smart building et pilotage des chantiers

Le smart building et plus généralement l’intelligence artificielle joue un rôle important dans le pilotage des chantiers. En effet, l’IA dans le bâtiment permet :

  • d’abord, un suivi de chantier plus précis. L’intelligence artificielle est alors capable de donner des recommandations en temps réel. Cette particularité évite ainsi les déconvenues et imprévus lors des travaux ;
  • puis, une réalisation du chantier plus rapide. Une IA se base sur d’autres chantiers précédents pour piloter les travaux de manière à ce qu’ils soient effectués le plus efficacement possible ;
  • et un renforcement en matière de sécurité et surveillance. En association avec des caméras, l’intelligence artificielle assure la surveillance de chantier. Et lorsque celui-ci s’avère inactif, l’IA détecte les intrusions. D’autre part, le smart building permet d’identifier les comportements et pratiques à risque chez les ouvriers du bâtiment ;
  • enfin, une automatisation des tâches à la fois répétitives et dangereuses qui demandent beaucoup de main d’œuvre. Cette mission réduit ainsi le risque et l’inconfort des travailleurs du BTP.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.